Saturday, January 17, 2015







Incontournable dans le monde de la photographie du vingt-et-unième siècle, Remi REBILLARD joue désormais dans la cour des grands.

Né en France, l'artiste a fait le choix de s'installer aux Etats Unis. C'est lors de son exposition de Bruxelles, que j'ai vraiment pris conscience de la valeur de ce travail qui a déclenché chez moi, l'envie. La féminitude et ses paroxysmes, ont suscité, comme dans un miroir intime, le désir d'écrire sur notre belle complexité, nos fractures, à nous les femmes, observées à travers l'oeil du photographe.

Mais il n'est pas besoin de mots, il suffit de regarder comme une lecture ininterrompue, la soixantaine de photos qui font l'objet de la proposition et le résultat est là, probant. Remi REBILLARD avait invité trois mannequins à participer à la performance qui n'a laissé personne indifférent et que l'on peut retrouver en ligne.

Femmes d'un monde en dérive, obsession, fascination, la Femme est au coeur de ses préoccupations. De son passage dans l'univers très intime de la photographie de mode, il a conservé cette quête de l'attitude qui le différencie de ses contemporains et lui confère cette particularité.

Ses égéries affichent un regard résolument fixe, qui se voudrait neutre de toute émotion? Mais l'émotion est ailleurs et persiste en un lieu différent, autrement, sur un tout autre plan. Capturer de la femme ce qu'elle affiche d'ambiguïté, ce n'était pas si simple, parole de femme! Nous avons tant de difficultés à nous appréhender nous-mêmes, car le miroir ne nous révèle rien, sinon notre infinie complexité.

Il nous fallait un vrai regard. Objectif, celui du photographe est le plus approchant, mais attention, il tend à révéler avec élégance, nos fêlures. Ce que par pudeur nous aurions tendance à occulter la cartographie de l'image intérieure de notre véritable beauté.

Sans aucune réserve, Remi imprime sa trace sans limite, avec une bienveillance et un professionnalisme que rejoint sa contemporanéité.

Mylène VIGNON

www.remirebillard.com

BIOGRAPHY 

No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.